top of page

INJA nous voilà!

Dernière mise à jour : 22 oct. 2023

C'est un réel plaisir de vous annoncer le concert du 17 Novembre 2023. 👇



Ce concert, à l'initiative de l'association Maurice et Marie-Madeleine Duruflé (AMMMD) marque le renouveau de cette association, et célèbrera non seulement Duruflé, mais également d'autres compositeurs, tels que Litaize ou Vierne avec lesquels les Duruflé étaient liés.

Et, dans la lignée des objectifs de l'AMMMD de témoigner de l’œuvre des Duruflé, révéler et soutenir la musique française dans sa diversité et soutenir les jeunes talents, nous aurons la chance d'entendre et de découvrir 3 mélodies composées par Marie-Véra Maixandeau dans la magnifique salle Marchal de l'Institut National des Jeunes Aveugles.


On entendra des compositions connues de Duruflé où l’orgue et les voix prédominent, mais on découvrira aussi son trio op. 3, plus rarement joué. Son contemporain et ami Gaston Litaize ainsi que Louis Vierne, son illustre professeur, seront présents à ce concert; enfin on aura plaisir à découvrir Marie-Vera Maixandeau, organiste aveugle et compositrice oubliée du XXème siècle dans trois de ses mélodies qui seront données en création

Ecouter des pièces de Marie-Véra dans cette magnifique salle, à l'acoustique idéal pour de la musique de chambre, a beaucoup de sens puisque cette compositrice a enseigné dans cette institution de 1963 à 1994.

Les 3 mélodies qui seront présentées le 17 novembre ne sont pas datées, mais on sait qu'elles ont été composées avant que Marie-Véra n'enseigne à l'INJA.

Vous entendrez ainsi Hirondelles, les Arbres du parc, et A quoi songe la Seine, 3 mélodies qui mettent en musique des poèmes d'Henri Mavit(1) et seront interprétées par Roselyne Martel Bonnal, soprano et Magali Goimard au piano.



Salle André Marchal - INJA

Julien W., un ancien élève de Marie-Véra, nous rappelle que ce n'est pas la première fois que des œuvres de Marie-Véra sont interprétées dans cette salle, puisque l'organiste Georges Robert (2), contemporain de Marie-Véra, y a organisé un concert autour des compositrices non voyantes depuis le XVIIe (depuis Mozart jusqu'à Marie-Véra).


Un bel hommage, en tout cas, à la présence de cette compositrice, dont ses élèves ne savaient pas qu'elle avait autant composé, à l'Institut National des Jeunes Aveugles.




(1) Henri Mavit : poète et philosophe du début du XXe ayant publié notamment l'intelligence créatrice (1939), Refus de l'absurde (1953) ou le recueil de poèmes Chemins de la Vie


(2) Georges Robert (1928-2001): Organiste (fils et petit-fils d'organistes en Bretagne) ayant étudié auprès de Gaston Litaize; André Marchal à l'INJA puis Marcel Dupré au conservatoire de Paris (1946) - dans les mêmes années que Marie-Véra, notamment dans la classe de Marcel Dupré. Nommé en 1954 professeur de piano et d'orgue à l'Institut National des jeunes aveugles à Paris, il est également titulaire du grand orgue de ND de Versailles





35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


bottom of page